PILATES ET SCLEROSE EN PLAQUE

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central. Elle entraine des lésions qui provoquent des perturbations motrices, sensitives et cognitives. À plus ou moins long terme, ces troubles peuvent progresser vers un handicap irréversible. Les traitements actuels permettent de réduire les poussées et améliorent la qualité de vie des patients, mais ils ont une efficacité insuffisante pour lutter contre la progression de cette maladie. Cependant, de nouvelles stratégies thérapeutiques particulièrement prometteuses pourraient changer la donne dans les années à venir.

La Méthode Pilates peut développer l'équilibre, la mobilité et la force musculaire chez des patients atteints de Sclérose en Plaques et améliore la stabilité, la posture assise et la diminution de la douleur.


Pour des personnes qui utilisent un fauteuil roulant, il y a des améliorations significatives au niveau de la posture assise, des douleurs dans les épaules et dans le dos

Rythme et fréquence 2 à 3 fois par semaine et une heure par séance. Chaque séance comprend un échauffement de dix minutes d’étirements, suivi d’un corps de séance composé d’exercices accès sur la puissance, la coordination et l’équilibre et en fin de séance, dix minutes d’étirements. En suivant ce programme, une amélioration significative a été constatée sur l’équilibre dynamique chez ces personnes. Le rôle de l’équilibre dynamique sur la condition physique permet à la personne d’effectuer des actes de la vie quotidienne ce qui a un effet direct sur la qualité de vie.

Il conduit à dire que les exercices Pilates peuvent être considérés comme traitement complémentaire au traitement médicamenteux.






ce site a été créé sur www.quomodo.com